La Maison des Rigolettes

Toilettes RDC : suite du carrelage et plaquage

La cloison séparative est donc montée, il reste à la plaquer, tout en gérant les passages de l’électricité.
En effet, je dois aussi préparer la suppression du deuxième tableau éléctrique (historique), situé dans les escaliers du sous-sol.

Pour cela j’ai mis une première boite de dérivation à l’intérieur des toilettes : elle servira de relais lorsque je tirerai les cables dans le futur plafond du salon.

boite de dérivation et placo

J’ai également tiré une prise, qui pourra servir pour un chauffage d’apoint éventuellement.

prise pour WC
La paroi des toilettes suspendues a été posée et jointée rapidement.

plaquage paroi toilettes
Un dimanche matin, j’ai voulu faire les joints de sol juste avant de partir chez ma mère, du coup j’y suis allé un peu fort sur le remplissage :-/

joints mosaïque
Il m’a fallu beaucoup d’huile de coude et d’éponges avant d’arriver à un résultat satisfaisant.

joints propres
Je suis passé ensuite à une étape hautement stressante pour moi : la découpe des évacuations et autres dans le carrelage.
J’ai acheté une petite scie cloche diamant pour le passages des fixations et j’ai sculpté les plus gros trous à la disqueuse.

découpes circulaires
Reste à savoir si cela tiendra dans le temps (pression de la cuvette), vu la place du vide par rapport au plein dans un seul carreau.

Vue du futur hall, l’entrée du palais 🙂

vue du hall
Lors de la pose du carreau de la chasse, portant une simple coupe en rectangle pour la chasse d’eau, il s’est fendu assez largement : il avait peut-être été fragilisé à cause des vibrations de la découpe, d’autant que le carreau n’est pas tout à fait plan.
Cela ne se voit pas trop sur la photo, mais il y a 2 belles fissures horizontales sur le bas de la découpe.

carreau cassé
Après un rapide sondage, la tendance quasi-unanime a été de remplacer le carreau : j’ai donc décidé de tenter d’abord une nouvelle découpe avant.
Là, il n’a pas attendu la pose et s’est cassé exactement pareil, preuve de la fragilité du carreau à cet endroit (milieu de la hauteur).

deuxième tentative
Comme c’était le denier carreau du paquet, j’ai du me résoudre à en racheter un … et j’ai recommencé.
J’ai pris toutes les précaussions possibles, et la coupe s’est globalement bien passée.
J’ai retiré non sans mal le premier carreau, d’autant que pendant les 10 jours écoulés j’avais fait les joints au cas où.

retirage du carreau
J’ai poli la surface, puis repassé un fine couche d’enduit.

La pose a été très délicate, les ajustements ne sont pas parfait.
Après le séchage et le nettoyage j’ai remarqué une très fine fissure, mais rien à voir avec les premières : cela restera comme ça, il faut avancer !
Une fois les joints fait et nettoyés, j’ai placé la cuvette : tout est opérationnel.

pose finale
Maintenant je dois continuer le plaquage, attaquer l’électricité, poser le moteur de la vmc, faire les trous pour les gaines, etc …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :