La Maison des Rigolettes

Chambre d’Emilie : nouveau lit et tête de lit

Emilie étant grande voire très grande (14 ans et + de 1m74), et même si elle tenait beaucoup à son petit lit bateau qu’elle avait depuis ses 2 ans, j’ai décidé de lui offrir un lit deux places.

De part la configuration de la pièce et la largeur réduite, je n’ai pu lui prendre qu’un sommier cadre tout simple.

L’idée ensuite était de créer une tête de lit sur mesure, celles du marché ne correspondant pas aux dimensions requises.

lire la suite…

Ma chambre : tête de lit

Comme expliqué précédemment, au départ je voulais fabriquer mon lit de A à Z. Finalement j’ai opté pour un lit du commerce.

Mais, de part sa conception les prises derrière le mur devenaient inaccessibles : j’ai donc pu me lancer dans la fabrication d’une tête de lit.
La première étape consistait à fixer des gros tasseaux (lambourdes), en faisant attention de respecter les espacements pour les futurs prises électriques ainsi que l’épaisseur du revêtement de finition.

début du montage des labourdes

lire la suite…

Ma chambre : suite et fin de l’aménagement

Très insatisfait de l’aspect et du touché de mes murs, et après plusieurs jours à chercher des solutions (3ème couche, repeindre, …) j’ai décidé de poncer toute la surface (25m²) à la main.
J’ai fait un test à un endroit qui serait caché ensuite : en remouillant légèrement après ponçage on retrouve l’effet béton.

Seul problème, les endroits où j’avais fait des retouches diluées (ci dessous à coté de interrupteur), mais tant pis, j’en ai marre donc on avance 😉

murs poncés et nettoyés

lire la suite…

Ma Chambre : début des hostilités

En théorie, je devais terminer les finitions de toutes les pièces avant d’en commencer une nouvelle… mais j’ai préféré attaquer ma chambre.

Le plafond avec des dalles de polystyrène, les murs plein de coulures de peintures, les bandes de placo non terminées, ma chambre n’était vraiment pas dans un état appréciable depuis l’achat de la maison.

Les premières étapes ont été de vider l’immense penderie murale (en triant des années de fringues au passage), retirer les panneaux japonais et enfin démonter la penderie en elle-même.

Démontage de la penderie

lire la suite…