La Maison des Rigolettes

Salon : isolation et plaquage

Avant de partir une semaine à la montagne et de sortir de la maison, j’ai essayé d’avancer, malgré la fatigue.

Au niveau de l’entrée du cellier, créée par mes soins, j’ai longtemps tenté de trouver le bon réglage pour les ferrailles : comme on le voit sur la photo, c’était peine perdue, le mur d’origine étant complètement concave.

passage vers le cellier
Il faudra que je rattrape au mieux à coup de plâtre et de patience…

Ensuite j’ai terminé la pose de l’ossature métallique, en “m’amusant” à faire un joli arrondi pour suivre l’escalier.

arche en ferraille

Le plaquage derrière le canapé ayant été très mal réalisé par mes prédécesseurs, j’ai décidé de réhabiller toute la longueur.
De plus, tout le mur autour de la porte d’entrée n”était pas du tout isolé.

habillage du mur canapé
Cela parait facile comme cela mais il a fallu là aussi de nombreux calculs, car il fallait passer devant l’ancien conduit de cheminée tout en gardant l’alignement.

Une fois l’essentiel plaqué, je trouve que cela rend bien, en tout cas mieux qu’avant, tout est dans le même prolongement, plus de décrochage.

mur canapé plaqué
Cependant, lors du transport des plaques, avec ma soeur (merci) nous avons fait un peu n’importe quoi en voulant nous dépêcher : résultat la moitié des faces sont abimées, comme en atteste la photo suivante où j’ai commencé le jointage.

début des joints
J’ai revu un peu l’électricité au passage rajoutant un va et vient derrière le canapé, ainsi qu’une prise commandée.

Certains m’ont demandé pourquoi je ne recouvrais pas tous les murs : c’est pour ne pas perdre trop de place et surtout ne pas me prendre la tête avec le chauffage, comme ce fut le cas dans la cuisine.
Pourtant, les murs d’origine sont vraiment horribles, les avant-derniers propriétaires ayant “enduit” les murs n’importe comment, parfois même sans les peindre.

état initial des murs
Il est clair que je vais me marrer à poncer, réenduire, reponcer, etc … Pas sur d’avoir des murs lisses à la fin.

J’ai placé de l’isolant au plafond, même si je doute de l’efficacité de l’ensemble pour atténuer le bruit (TV -> chambres).

isolation du plafond
Au moins on entend beaucoup moins la vmc, et le coffrage autour des coudes des gaines devrait encore réduire le bruit.

coffrage vmc
J’ai une caméra de surveillance, du coup j’ai eu l’idée de la placer sur le coffrage à terme. J’ai heureusement pensé à faire passer un fil pour l’alimentation.
Il ne reste plus qu’à remplir d’isolant et plaquer.

A mon retour de vacances je vais attaquer la partie la plus laborieuse : les joints, les ponçages et les lissages, tout cela un nombre de fois difficilement estimable.

La liste des tâches en cours se réduit tout de même, sachant qu’il y a eu des extras :
de raccorder la vmc,
de réaliser tous les branchements électriques au tableau et dans les différentes boites de dérivation,
de faire les courses des nouvelles fournitures,
– de faire les joints de placo,
de replaquer ou reprendre à l’enduit certains murs avant peinture,
– de reposer le lambris au plafond après avoir placer l’isolant,
– de poser le parquet et les plinthes,
– etc …

Mais pour le moment, il est tant de préparer les bagages pour le ski !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :