La Maison des Rigolettes

Salle de douche : démontage de la douche

Comme je l’ai déjà expliqué, les anciens propriétaires avaient (fait) installé à la hâte un énorme bac de douche de 140×80 : c’est très classe, moderne, mais de une il était très mal posé (craquement, écoulement, joints) et de deux vu sa taille il prenait la moitié de la mini salle de douche.
A l’origine, il s’agissait de deux pièces : la penderie de la chambre des parents et les toilettes de l’étage.

Le démontage de la paroie de douche et du syphon n’ont pas être trop dur, malgré la couche de sylicone assez épaisse empêchant l’arrachage des fixations.

démontage paroi 3

Il y avait un muret séparant la douche et les toilettes, qui au passage génait les genoux (pour ceux qui ont essayé), comme si la poutre juste au dessus ne suffisait pas… mais qui était leur architecte !?

J’ai donc pris un énorme plaisir à le défoncer à coup de pied : il n’était absolument pas scellé au mur ou au sol (sans commentaire).
Fait en béton cellulaire et recouvert de carrelage il pèse son poid : je devrai donc le casser sur place pour ensuite l’évacuer.

muret de séparation

Ensuite à commencer l’enfer : le bac étant quasi neuf (18 mois) j’ai voulu le retirer sans le casser, sauf que l’installateur (maudit soit-il) non content de l’avoir mal posé comme on le verra plus tard, avait mis la dose de sylicone rendant son décollement impossible.

J’ai essayé, usé et voire cassé bon nombre d’outils : 2 cutters, 1 lame de scie, du fil de fer, du cable en nylon, une scie à bois, une barre en acier…
Après plusieurs heures de lutte (sur 3 jours) et des litres de sueur j’en suis venu à bout.

bac arraché
N’en déplaise à ceux qui se demandent encore pourquoi je fais tout ça, voici ce que j’ai découvert en dessous :

sous le bac
Alors même que la douche n’a pas servit depuis 1 semaine, le sol en bois est trempé, comme le bas des cloisons et il y a plein de moisissures (encore).

Tant que l’on est dans le sujet, lorsque j’avais emménagé les “toilettes pour nains” fuyaient : une fois le stratifié (non fait pour les pièces humides) et la sous-couche en fibre de bois (idem) retirés, j’ai trouvé la même chose ou presque :

sous les toilettes
J’ai traité toutes les tâches avec du vinaigre et bien brossé, jeté tout ce qui avait été en contact avec la moisissure.

J’ai acheté un nouveau pack wc et l’ai posé à son futur emplacement pour préparer le trou d’évacuation : “par chance” il tombe non loin de celui de l’ancienne douche.

ancien trou

Il faudra boucher ce gros rectangle de manière solide car il sera juste en dessous des futures toilettes.
On aperçoit le trou de 40 dans le plafond de l’ancienne cuisine (en lattis), le plancher lui est en fait fait de plaques d’agglo (non hydrofuges bien sur) visser sur l’ancien parquet d’époque : au final 4,5 cm de bois seulement.

Et voici ce à quoi cela ressemblera, une fois les découpes faites :

simulation de l'évacuation

Ce que l’on aperçoit en dessous du parquet, c’est le plafond en lattis de l’ancienne cuisine et futures toilettes du rdc : j’ai glissé un peu de laine de verre derrière le tube, contre le mur extérieur.

A suivre …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :