La Maison des Rigolettes

Escalier : rambarde et vitrification

J’ai profité d’une période sans Emilie pour découper la rambarde du haut, celle du bas l’étant déjà.

découpage rambarde haut

Pour fixer les nouvelles rambardes, j’ai du faire preuve de créativité : je n’ai en effet pas trouver de fixation permettant d’obtenir ce que j’imaginais.
Je ne pouvais pas non plus remplacer les poteaux en bois par des poteaux en métal style plus moderne, car l’embasse minimale est de 11 cm là où il y en a à peine 9.

J’ai donc resculpté les poteaux afin de les rendre un peu plus ronds et moins mastoc : j’aime travailler le bois.

sculpture poteau bois

Je vais vous passer les étapes de rebouchage des trous laissés par les petits poteaux verticaux et les anciennes mains courantes, ainsi que la mise en peinture du bois…

Voici la rambarde du haut terminée : j’ai utilisé des coudes servant pour les extensions des mains courantes afin d’installer ces dernières.

nouvelle rambarde haut
¨Pour fixer les tubes, après des semaines de réflexion, j’ai détourné un accessoire de camping servant à tendre les ficelles des tentes 🙂

pose tubes haut

En bas cela a été un peu plus compliqué, car pour fixer les tubes en suivant la pente je tombais rapidement dans les marches…
Finalement j’ai su trouver une solution et le résultat est vraiment sympa, avec toujours ce mélange entre le moderne et l’ancien.

nouvelle rambarde bas
Vous remarquerez au passage que j’ai fini de vitrifier les marches : 3 couches au total avec un léger ponçage entre chaque.

Enfin sous l’escalier, vers la porte du sous-sol, j’ai peint le limon en gris.

limon sous escalier
J’ai repeint les murs blancs juste en dessous : ils avaient été abimés lors de la dépose des marches.

Voilà qui conclut une année 2016 bien chargée : rendez-vous en 2017 pour la chambre d’Emilie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :