La Maison des Rigolettes

Cuisine : plaquage du premier mur

Le plafond étant fini je pouvais m’attaquer aux murs et en premier lieu à celui des petites fenêtres : entre le passage des câbles (deuxième tableau), les fenêtres non alignées et les murs irréguliers, j’y suis allé doucement afin d’éviter de refaire le ferraillage.

Première constatation et non des moindres, les montants de 2m60m font en réalité 2m59m… le problème c’est que par endroit j’ai jusqu’à 2m625, soit 3cm de plus, ce qui correspond à la hauteur des rails horizontaux (semelles)… donc une perte en terme de solidité de l’ensemble.
Sol fini j’aurai bien mes 2m60, mais en attendant ça ne va pas.
Du coup, j’ai tout chargé dans la voiture et foncé à LM pour un “échange” avec des 3m, que je devrai donc découper (gaspillage !) : même avec un petit break comme mon Astra j’ai eu quelques frayeurs tant cela dépassait.

Le laser m’a beaucoup aidé tout au long de la pose des ferrailles, car elle était discontinue (tuyau de l’évent, fenêtres), donc difficile d’aligner l’ensemble.

On voit ci-dessous l’écart entre le mur et les montants.

décallage du mur
J’ai doublé les montants, comme d’usage, afin d’apporter de la rigidité à l’ensemble, et ensuite tenté d’en avoir tous les 1m20 (largeur placo) : comme par hasard l’un des montants tombait pile poil sur l’une des boites de dérivation, m’obligeant à la déplacer “branchée”.

déplacement de la boite
Voici le ferraillage enfin terminé : les montants ne sont bien évidement pas tous les 60 cm, il faudra donc redécouper chaque panneau de laine de roche, mon choix d’isolant pour les murs donnant sur l’extérieur.

ferraillage terminé
Afin d’éviter au maximum les ponts thermiques, j’ai glissé des chutes de laine de verre derrière toutes les ferrailles.

rajout pour les ponts thermiques
Ensuite, le placement de la laine de roche s’est fait sans trop d’encombre, ma fille m’a même aidé <3

laine de roche finie
Après avoir tirer quelques câbles (prises cuisine, prise lave-vaisselle, alimentation plaque de cuisson), J’ai posé de la première plaque (hydro car derrière l’évier), et j’ai par contre un peu galéré pour la manœuvrer seul avec la pièce encombrée et les tuyaux d’eau frôlant le mur.

première plaque hydro posée
Là, certains doivent se demander où est passé la fenêtre 🙂
J’ai préféré la découper ensuite en prenant bien soin de la repérer grossièrement avant et de charger la plaque de vis aux endroits stratégiques : après un trou de scie cloche, il suffit d’y glisser une petite scie “à placo” et hop on longe les montants de l’encadrement.

J’ai pensé à rajouter des renforts à l’aide de chutes de parquet dans la zone où seront fixés les meubles hauts. En effet ayant pris des meubles de 92cm et non de 70, je préfère assurer la rigidité des futures fixations vu le poids que cela pourrait atteindre une fois remplis.

renfort meubles hauts
renfort meubles hauts 2
J’ai découpé la première fenêtre et continuer à poser les plaques.

découpe fenêtre et suite
Voilà c’est presque terminé, il ne restera plus que le placo de l’encadrement des fenêtres que je ferai avec les chutes (nombreuses).

fin placo premier mur
Je vais maintenant continuer avec le mur extérieur sur la gauche, où je vais avoir quelques difficultés avec le chauffage…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :