La Maison des Rigolettes

Cuisine : suite de l’isolation des murs

Après le plaquage du premier mur, j’ai continué par l’autre mur extérieur.

Là aussi il y avait beaucoup de contraintes et d’obstacles (boites de dérivations, chauffage) et également la grande fenêtre dont les côtés étaient en biais.coté de la fenêtre

Après un long moment de réflexion, j’ai décidé de retirer les 2 couches de placo collé et de positionner le montant pour qu’au final les côtés soient droits : cela me permettra de rajouter un peu d’isolant derrière le nouveau doublage de l’encadrement.

côté cassé  montant replacé

J’avais un décalage de 4cm entre le haut et le bas du ferraillage, j’en ai donc profité pour glisser des panneaux de laine de verre que j’ai préalablement libéré de leur pare-vapeur.

surdoublage laine de verre

Le mur n’en sera que mieux isolé, je regrette même de ne pas avoir fait la même chose sur le premier. J’ai bien évidement mis, comme auparavant, de la laine de verre derrière chaque semelle et chaque montant.

fin isolation mur de droite
En cassant l’autre côté de la fenêtre, la planche du bas ne tenait plus, je l’ai donc retirée : cela me permettra à nouveau de mettre un peu d’isolant sous le nouveau plateau.

base de la fenêtre
En attendant de retirer le chauffage pour l’avancer grâce à des rallonges, j’ai du découper un montant pour que les tuyaux passent à travers : difficile après cela de garantir la rigidité et l’alignement de l’ensemble.

découpe montant pour chauffage
J’ai recouvert les tuyaux verticaux de tube en mousse isolante (pas de photo) et j’ai ensuite procédé de la même manière que le mur de droite en remplissant au maximum les zones vides par de la laine de verre et de la laine de roche.
J’ai pensé à utiliser les pare-vapeurs désolidarisés pour couvrir les liaisons entre les panneaux.

mur isolation complète
Plutôt que de poser le placo, j’ai préféré continuer par le mur d’en face : ma soeur est venue ce dimanche et son aide m’a été très précieuse.
Les coupes et autres calages provoqués par les gaines rouges, la grosse boite de dérivation, la gaine de la vmc et l’ouverture auraient été bien plus difficiles à réaliser tout seul.

début ferraillage mur porteur 1
début ferraillage mur porteur 2

Il va me manquer 4 montants (consommés à cause du décalage des fenêtres) et potentiellement une plaque.

Pour finir, voici avant qu’il ne disparaisse complètement, un dessin d’Emilie <3

dessin d'Emilie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :