La Maison des Rigolettes

Cuisine : plaquage du plafond

Vendredi soir, j’ai continué la “toile d’araignée” afin de régler tous les cavaliers-pivots.

Après 3 heures d’effort, j’ai pu ainsi fixer la moitié des fourrures : tout devait être prêt pour le lendemain matin, car Sylvain venait m’aider à poser le placo.

toile d'araignée finie
Dès l’aube j’ai fini la pose des rails, puis à l’arrivée de mon beauf nous avons rajouté quelques bout de montants à niveau afin de garantir certaines fixations douteuses.

Nous avons pu ensuite retirer tous les fils électriques et libérer la laine de verre : quel gaspillage de temps et d’énergie !

La première plaque était, comme je m’y attendais, la plus difficile avec ses nombreuses coupes (passage boites de dérivations, câbles, évent, lumière).
De plus, le fait que ce soit des plaques de 3m a rendu la tâche extrêmement difficile et douloureuse : le lève-plaques n’étant pas utilisable ici, il a fallu tout soulever à la main et avec nos têtes :/

première plaque
Du coup, pour la deuxième j’ai demandé de l’aide à mon ex-femme, sans quoi je crains que physiquement nous n’aurions pas tenu le choc.

Vers 18h30, nous avons terminé tout le plafond et ce contre toute attente.

plafond fini
J’ai fait un pré-trou pour la bouche de la vmc de la cuisine, j’ai du déplacer un des câbles pour la lumière et il y a quelques petites imperfections, mais c’est déjà tellement agréable d’avoir enfin fini cette étape.

Après un bon nettoyage et du rangement, la pièce est prête pour la suite du programme, à savoir le plaquage des murs.

vue du salon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :