La Maison des Rigolettes

Salon : enduit béton, verrière et réagréage

Le plafond étant posé, la peinture des murs a pu reprendre : au final il aura fallu 3 couches de blanc (merci encore Laurence).

Pour le mur de la tv, j’avais choisi un enduit effet béton couleur carbone. Après une sous-couche granitée, il faut étaler ce qui ressemble à de la peinture épaisse à la spatule : il m’a fallu toute la première couche avant de prendre le coup de main et ne pas en mettre la moitié par terre. :-/
Après le séchage de la deuxième couche, on polit la surface avec de la laine d’acier pour faire briller un peu : au final cela ne rend pas trop mal, en tout cas moi j’aime bien.

enduit béton terminé

On ne distigue pratiquement plus tous les supports différents (placos, murs, cloisons, coffrage) et leurs transitions qui m’ont demandées tellement de boulot…

J’ai ensuite commencé à construire la “verrière” entre le salon et le cellier : le but étant de conserver de la luminosité tout en isolant phoniquement le passage.
Après bon nombre de réflexions, dessins et calculs, j’ai trouvé comment faire, sachant que j’avais déjà acheté le panneau de polycarbonate (400x120x32) lors de mes derniers gros achats.

J’ai découpé la plaque en deux morceaux afin d’obtenir au final une épaisseur de près de 7 cm, mais qui au premier regard en paraîtront moins.
Ensuite, j’ai placé des cornières en alu au milieu de l’encadrement qui serviront à bloquer les panneaux.

pose des cornières
J’ai collé les plaques au silicone transparent directement sur les cornières.

pose des plaques de polycarbonate
Puis j’ai commencé l’assemblage des 2 x 11 morceaux de bois nécéssaires pour réaliser l’habillage : j’en ai pré-peint certains puis je les ai collé directement sur les plaques.
Pour bien comprendre la complexité de l’opération, en version intermédiaire voici ce que cela donne, côté cellier :

du coté cellier, en cours
Côté salon :

du coté salon, en cours
Ce fut de grands moments de patience pour arriver à tout assembler, coller, jointer et finalement peindre, mais une fois terminé (3-4 soirs), on a du mal à voir comment cela a été fait (si je n’avais pas expliqué).

Voici du côté cellier :

verrière terminée, coté cellier
Et vu de l’entrée du salon, cela rend plutôt pas mal avec le mur effet béton :

verrière terminée, coté salon
Difficile de croire qu’avant il y avait une ouverture de 2 m de large et surtout une cuisine : on dirait que j’ai simplement remplacé une porte par cette verrière, magie ! 🙂

Afin de préparer la pose du parquet, j’ai ciblé 3 zones où de mon point de vue un réagréage était nécessaire : il y avait parfois jusqu’à 1 cm de jour sous une règle de 2 m.
J’ai donc commencé par passer une bonne couche de primaire d’accrochage.

primaire d'accrochage
Ensuite j’ai coulé le réagréage, mais après avoir préparé un sac de 4 kg, je me suis aperçu que j’en aurai pas assez : j’ai donc du courrir au magasin en racheter.
Au final, c’est 9 kg de poudre que j’ai du malaxer et répartir : même si cela ne comble pas tout, cela devrait adoucir l’effet de vide sous le parquet.

coulage du réagréage
Je suis dans les temps pour la pose du parquet prévue pour ma semaine de vacances mi-avril.

Faisons le point sur la liste des tâches restantes :
– …
peindre les murs en blanc,
faire l’enduit béton sur le mur tv,
créer la verrière entre le salon et le cellier,
– réagréer le sol par endroit,
– poncer et repeindre la fenêtre et la porte d’entrée,
– poser le parquet et les plinthes,
– peindre les tuyaux de chauffage,
– peindre l’encadrement de la porte des toilettes et la porte,
– etc …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :