La Maison des Rigolettes

Chambre d’Emilie : peintures des murs et tapisserie

Après quelques séances de ponçage et “ré-enduissage” des murs, il vint le temps de passer à la sous-couche.

Le grand mur devant être d’un violet foncé, j’ai pris l’initiative de teinter la sous-couche avec une dosette : bien évidemment je n’en avais pas fait assez, du coup une partie se retrouve plus claire 🙂

sous couche teinté
Des défauts se sont révélés donc j’ai du encore enduire, poncer, sous-coucher… il réagit bizarrement ce mur pourtant en placo.

J’ai repris toutes les arrètes des murs, y compris le bas où étaient collées les anciennes plinthes, puis j’ai sous-couché l’ensemble des murs : le rose a pratiquement disparu 🙂

sous couche terminée
Durant les vacances, Emilie et moi avions prévu de finir les murs, aussi je l’ai mise à contribution pour les premières couches sur l’encadrement de la fenêtre et sur la cheminée <3

Emilie peint
Pas facile du coup de faire ma partie tout en la surveillant, mais c’était plus sympa à deux.

De mon coté, je n’ai pas fait que du bon travail : le blanc du mur de l’entrée a des traces de rouleau (comme dans les escaliers) pourtant je me suis vraiment appliqué, et le violet a fait ressortir des tas de défauts pourtant invisibles après la sous-couche et au toucher…

violet terminé
La couleur est vraiment belle et comme je n’ai cessé de le répéter durant toute la semaine : “c’est toujours mieux que ce que se fut” 😀

Ma soeur Julie m’a aidé à descendre la porte (sans cogner les murs), dernier vestige de la chambre avant achat, afin que je la ponce correctement : outre les coulures de peintures, il y avait des moulures collées qui ont laissées des traces sur la surface (là où j’ai mis du violet).

ponçage de la porte
Après la première couche de peinture je me suis rendu compte qui faudrait boucher et lisser les défauts du à l’arrachage des moulures, car ils se voient encore trop.

Ensuite est venue ma grande angoisse et surtout une première pour moi : la tapisserie !
Plusieurs personnes m’ont dit “tu verras c’est facile”, sauf que c’était sans compter la bronchite qui m’a frappé, les murs non plan, les raccords alléatoires, des coupes en cascades, etc …
Bref 2 jours de galère, pour un résultat beau … mais de loin 🙁

tapisserie terminée
Le plus important c’est qu’Emilie soit contente, après tout c’est sa chambre et il y aura pas mal de meubles pour cacher la plupart des défauts ! :-p

“c’est toujours mieux que ce que se fut”

La bronchite m’empèchant de continuer, j’ai juste monté le rouleau de laine de verre : il y a quelques mois j’ai fait isoler les combles, mais j’ai un sérieux doute en ce qui concerne le toit de la “cabane” d’Emilie, n’ayant pas vu de coton lorsque j’ai percé le plafond…

laine de verre livrée

Dès que j’aurai retrouvé un peu de forces, il faudra :
– installer le cablage des spots
– poser la laine de verre
– poser les lambris pvc au plafond
– y encastrer les spots
– poser le nouveau sol et les plinthes
– installer les nouveaux meubles
– etc …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :