La Maison des Rigolettes

Cuisine : montage (partie 1)

Il est enfin temps de commencer à monter la cuisine après 9 mois d’attente, pendant lesquels les meubles achetés en Août ont dormi dans le sous-sol…

Entre temps, beaucoup de choses ont changées, rendant le plan initial difficile à mettre en place en l’état : le mur porteur n’a pas été ouvert tout à fait comme prévu, j’ai doublé certains murs, etc… 

J’ai donc du revoir la copie, en essayant au maximum de tout faire rentrer.

J’ai attendu qu’une bonne âme passe m’aider à soulever et accrocher l’un des meubles d’angle, car avec ses 39 kg à vide et ses fixations latérales, je risquais soit de me faire très mal, soit de bousiller la peinture et le meuble.

meuble d'angle accroché

Là, malgré l’angle droit de placo quasi parfait et le serrage des fixations, le meuble ne plaquait pas en bas 🙁
Je pense que ce type de meubles ne doit pas être fait pour être posé seul et que ce sont les meubles collés à côté qui finissent par plaquer l’ensemble.

J’ai donc fixé ensuite un meuble de 40 sur la gauche, mais je me suis aussi résolu à rajouter des chevilles directement dans les meubles, pour plus de sécurité 😉

Comme je l’ai dit au début, j’ai du revoir le plan et j’ai par exemple acheté un meuble de 100 pour l’angle bas.
J’ai ensuite accroché toute la ligne et positionné l’ensemble :

ligne de meubles
Mesurant 1m90, je ne voulais pas me retrouver avec un plan de travail à 90 cm : j’ai donc cherché des pieds de meubles de 20-21cm : Ikea en France ne le faisant plus, j’en ai pris à Casto (dans 2 magasins), mais … ils ne m’allaient pas (réglage en bas et visible), donc je me suis fait rembourser. Au final, j’ai réussi à trouver l’ancien modèle d’Ikea à l’étranger, eh oui, tout ça pour des pieds !
Ma fillle, toujours aussi patiente et adorable, m’a même aidé à les installer. <3

fixation des pieds
Le carrelage et le sol n’était pas très droit, le réglage s’est révélé compliqué…

J’ai ensuite posé les joues (fileurs) pour habiller les côtés des meubles hauts : après un premier essai avec des vis uniquement, qui a conduit à la chute du morceau, j’y ai rajouté de la colle néoprène.

fixation des joues
Dans le meuble bas de 80 qui recevra l’évier, j’ai découpé le passage pour les tuyaux (anciennes arrivées des toilettes).

passage alimentation eau
Afin de décaller les meubles à 5 cm du mur tout en les y fixant, j’ai placé un tasseau tout du long.

tasseau de décalage
J’ai décidé de peindre les fenêtres de la même couleur que les meubles (vive LM et ses couleurs Maison) : ne pouvant les démonter, j’ai donc du user de beaucoup de scotch de masquage et de “doigté”.

peinture des fenêtres
Ensuite, il a fallu s’attaquer au premier plan de travail : je les avais stockés sous mon canapé de 120 kg, afin qu’ils restent bien à plat pendant tous ces mois.
Tout seul, j’en ai sorti un et j’ai réussi à le placer à cheval dehors, sous les yeux émerveillés d’Emilie, pour pouvoir le découper et ainsi passer de 3m15 à 2m83… environ :/

plan de travail avant découpe
Afin de freiner la chute de la chute, j’avais placé des étais en dessous.

pret à être découpé
Avec de l’aide cette fois-ci, je l’ai ensuite déposé à sa place : n’ayant qu’une marge de 0,5 cm, l’opération a été délicate et au final, à part un peu de peinture enlevée au passage, nous avons réussi à le rentrer du premier coup.

Ca commence à avoir de la gueule, non ? 😀

premier plan en place
Maintenant, il va falloir passer à la suite des “réjouissances” avec des moments redoutés comme la découpe pour l’évier ou la table de cuisson, les évacuations, etc …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :