La Maison des Rigolettes

Bureau/Chambre d’ami : jointage, ponçage et sous-couche

A l’instar de ma chambre, les bandes des murs (placo collé) ont été très mal faites par l’un des précédents propriétaires.
J’ai donc commencé par les arracher, d’ailleurs certaines sont parties toutes seules preuve qu’elles n’étaient pas bien collées.

J’ai poncé avec une machine les murs pour tenter de casser le grain de l’ancienne peinture et j’ai creusé un peu plus les bords des bandes.
Plus généralement, vu la multitude d’angles et de croisements, la pose des bandes et les différentes passes prendront plusieurs jours.

Voici déjà une bonne partie de faite : j’ai dû faire du MAP pour rattraper le plus gros des défauts et des angles, comme en bas de pente à gauche et en haut de la poutre, où il faudra dessiner une courbe pour plus d’esthétisme.

Afin de parfaire l’isolation thermique et phonique, j’ai décidé de changer (comme à chaque fois) les boites d’encastrement élezctriques des murs donnant sur l’extérieur.
J’ai eu la surprise de constater que certains fils étaient coupés ou mal visés dans les prises. Remarquez au passage l’état des murs.

Comme nous avons pu le voir dans l’article précédent, le mur sous le vélux a des angles tous bizarres et si on voulait rattraper le niveau vertical, je perdrai une dizaine de centimètres au sol.
Après quelques jours de réflexions et de tests, j’ai décidé de « planifier » le mur mais sans en rattraper l’aplomb.

Pour cela j’ai racheté 3 plaques et j’ai mis des cales de niveau, type rails ou morceaux de placo collés.
On peut voir sur la photo une partie du processus et aussi la ligne directrice où la différence peut atteindre 5 cm.

Au final c’est beaucoup plus beau et plus harmonieux comme cela, et cela me permet de rattraper en grande partie l’espace sous le bas de la pente, sans perdre de la place au sol.

La phase d’enduit commence avec une difficulté supplémentaire vu que j’ai enlevé le chauffage : il ne fait pas plus de 15 degrés dans la pièce, parfois moins (seulement 10 aujourd’hui) ce qui retarde le séchage et m’oblige parfois à attendre un jour de plus avant la couche suivante.

Après quelques semaines, toutes les couches sont faites, les angles bâtards ont été rattrapés au mieux, comme on le voit pour le bas de pente « verte » à gauche par exemple.
Il ne reste plus qu’à poncer (à la main) … une première fois.

Concernant les murs, même après ponçage des bandes, il reste une trop grosse différence de rendu entre l’ancien (peinture) et le neuf, comme on peut le voir sur la photo suivante.

Je n’ai donc pas d’autre choix que de lisser grossièrement (1 couche) avec le même enduit, puis de reponcer l’ensemble des murs : la peinture à elle seule ne peut gommer ces différences.
Attention, je ne cherche pas la perfection, sinon j’utiliserai d’autres produits (comme pour le salon) : cela reste un pièce abandonnée depuis 8 ans à qui je veux juste redonner vie et fonction.

Le petit détail dont je n’avais pas parlé est que les anciens propriétaires, lorsqu’ils ont posé le parquet, n’ont pas retiré les plinthes d’origine : les joints de dilatation (coupes) sont donc cachés avec des quarts de rond… ce qui ne me plait pas du tout, d’autant que c’est mal fait.

Après un nouveau nettoyage du-plafond-au-sol, avec le balais, l’aspirateur et des chiffons humides pour capter le maximum de poussière de plâtre, j’ai préparé la pièce pour la peinture.

Ensuite commence la deuxième chose que je déteste le plus après le ponçage, soit la peinture !
Alors oui, il y a le coté satisfaisant de la finition, sauf que pour quelqu’un comme moi qui est légèrement perfectionniste mais pas doué, bah c’est une torture 😀

Donc on dégage les angles et hop !
J’ai tenté la perche pour le plafond, mais cela n’a pas été concluant : j’ai fait plein de traces et de manques qu’il faudra traiter après séchage.
Pour les murs cela s’est un peu mieux passé, et la sous-couche permet de repérer les derniers gros défauts, à reprendre également.

Voici la pièce tout de blanc vêtue 🙂
L’orange a quasiment disparu et les bandes aussi : reste à définir l’emplacement des différentes couleurs maintenant, avec Emilie.

2 commentaires

  1. Magnifique bon boulot comme d’habitude
    Dépêche toi de finir il y a une Certaine chambre rose qui t’attends

Répondre à Jean-Christophe Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :